Idées et astuces pour un brainstorming en ligne efficace

Un brainstorming en ligne
Si vous aimez alors partagez

Parce que tout projet commence par la génération d’idées, il est important de mettre toutes les chances de son côté en cette étape et essayer d’en tirer le maximum. Heureusement qu’il existe de nombreuses astuces pour optimiser le brainstorming.

Les bases d’une bonne séance de brainstorming

C’est évidemment possible de faire du brainstorming seul, que ce soit pour monter un business ou simplement écrire un article. Mais cette méthode est souvent utilisée en groupe, ce qui est d’ailleurs recommandé, afin de lancer un nouveau produit ou résoudre une problématique de l’entreprise. Il y aura donc des règles à respecter pour un travail collectif fruitif. À savoir suivre l’ordre, avoir un modérateur, ne pas juger ou critiquer et analyser toutes les idées en essayant de mettre en lien les bonnes.

La transmission d’informations avant la session

Avant même de générer des idées et les collecter, il faudra informer chaque participant de l’objectif de la séance et son déroulement. Une bonne communication des informations est cruciale pour la réussite du brainstorming. Ce qui se fait en partie à l’avance par email ou via une plateforme interactive, puis pendant la session. En plus du briefing classique, il y a d’autres méthodes intéressantes pour passer l’information comme la programmation d’un quiz à propos du sujet de Brainstorm. Le partage des connaissances devient alors facile.

Les techniques classiques du brainstorming

Le brainstorming classique, qui se déroule dans des lieux physiques, se base sur plusieurs techniques plus ou moins anciennes. Certaines favorisent la collecte d’un maximum d’idées avant de passer à la discussion, le cas du jet d’idées sur papier et de l’idéation rapide. D’autres techniques utilisent la collecte et la discussion simultanées comme le brainstorming par tour de tables. On peut aussi procéder en posant des questions, entre autres la méthode QQOQCP (qui, quoi, où, quand, comment et pourquoi). Le choix des techniques à utiliser dépend du sujet, des profils des participants et du temps disponible.

Les idées innovantes pour collecter des idées

Ce ne sont pas forcément des approches récentes, puisque certaines techniques aujourd’hui en vogue datent de bien longtemps. La technique de l’escabeau (débats en chaîne) par exemple a été développée en 1992, alors que le cadavre exquis est un jeu datant de 1925 et qui peut être appliqué au brainstorming. Le jeu de rôles, le sketchstorm (croquis), le bodystorm (mise en situation) et la technique des six chapeaux sont autant d’astuces à essayer. On peut même essayer de trouver la pire idée possible en premier, ce qu’on appelle le brainstorming inversé.

L’adaptabilité au brainstorming en ligne

Exigé par la digitalisation du monde du travail et sa globalisation, le brainstorming se fait plus fréquemment en ligne. Heureusement que la plupart des techniques de collecte des idées s’adaptent à la communication numérique. Il existe de nombreux outils du web pour faciliter la tâche et garantir l’efficacité du brainstorming. Le groupe peut éventuellement accéder à une plateforme interactive avec whiteboard et une panoplie de logiciels, extensions et fonctionnalités utiles.

Enfin, un brainstorming efficace nécessite aussi de prendre le temps de comprendre cette méthode, former les participants si nécessaire et acquérir les outils adéquats qu’il s’agisse de supports traditionnels ou d’applications web.


Si vous aimez alors partagez
Facebook Comments