Gestation pour autrui (GPA) en Belgique : comment ça marche?

mère porteuse
Si vous aimez alors partagez

Il y a plusieurs scénarios dans lesquels un couple ne peut pas donner naissance à un enfant via un processus normal de grossesse. Parmi les solutions qui se présentent, on trouve la gestation pour autrui GPA qui est tolérée en Belgique, mais pas encadrée.

Que dit la loi belge à propos de la GPA ?

La gestation pour autrui est une technique de procréation médicalement assistée PMA permettant à une femme appelée mère porteuse de porter l’embryon d’un couple, à savoir les parents d’intention. Comme indiqué avant, la Gestation pour autrui est tolérée en Belgique, mais n’est pas proprement encadrée. Autrement dit, puisqu’elle n’est pas clairement interdite, la GPA est autorisée à défaut de législation en Belgique.

Les hôpitaux qui souhaitent la pratiquer de façon légale se réfèrent à la loi du 6 juillet 2007 qui régule partiellement la PMA. Cette loi procure plusieurs indications sur le processus et les exigences envers les donneurs, mais pas en ce qui concerne la mère porteuse. Celle-ci est considérée la mère légale puisque c’est elle qui accouche et peut le rester si elle le décide et ne pas donner l’enfant aux parents d’intention. Une complication parmi d’autres de cette procédure.

Comment se déroule la GPA en Belgique ?

Une procédure de gestation pour autrui passe par plusieurs étapes depuis le choix de la mère porteuse à la naissance du bébé et l’obtention des droits parentaux par les parents d’intention. Une longue procédure qui est certainement compliquée. Se faire assister par un expert de la gpa Belgique est donc une bonne idée, le cas de Feskov Human Reproduction Group qui s’occupe de tout jusqu’à l’obtention de l’acte de naissance.

Le centre effectue toute la procédure (examens médicaux, choix de la mère porteuse, FIV, etc.) en Ukraine suivie d’un accouchement en Belgique au choix. Il prend en charge l’enregistrement des droits parentaux et propose des programmes garanties, permettant de reprendre tout le cycle sans frais supplémentaires jusqu’à obtention du résultat désiré, la naissance d’un enfant sain.

Quels hôpitaux pratiquent la GPA en Belgique ?

Il y a seulement quatre hôpitaux qui acceptent de la réaliser la GPA en Belgique et la pratique dans les règles. Ce sont le CHU Saint-Pierre à Bruxelles, l’hôpital de la Citadelle à Liège et les hôpitaux universitaires de Gand et d’Anvers. Ce qui explique la rareté des cas qui dépasse à peine les 200 GPA en 20 ans. Mais c’est surtout le manque de législation qui en est la cause comme nous l’avons expliqué avant.

On note aussi que le centre de Gand est le seul qui accepte de réaliser la GPA pour les couples homosexuels, étant le seul à associer le don d’ovocytes à la GPA. En effet, la mère porteuse ne peut pas faire don de son ovocyte, car elle sera reconnue comme mère biologique. Pour un couple d’hommes, il faudra donc trouver en plus une donneuse d’ovocyte.

Si la GPA vous intéresse, c’est important de bien vous informer sur le sujet et tous les aspects médicaux, éthiques, juridiques, psychologiques et sociaux qu’une telle procédure implique.


Si vous aimez alors partagez
Facebook Comments